ATTENTION EMPRUNTER DE L'ARGENT COÛTE AUSSI DE L'ARGENT

* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 23.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 9,99%, le taux débiteur annuel FIXE de 9,99%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 30.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 2,75%, le taux débiteur annuel FIXE de 2,75%, la mensualité de 382,56 EUR et le montant total à rembourser de 32.975,04 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 16.000,00 EUR avec une durée de 60 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 4,39%, le taux débiteur annuel FIXE de 4,39%, la mensualité de 296,86 EUR et le montant total à rembourser de 17.811,60 EUR.
Exemple représentatif : pour un prêt à tempérament véhicule neuf ou d’occasion de moins de 3 ans de 10.001,00 EUR avec une durée de 60 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 179,48 EUR et le montant total à rembourser de 10.768,80 EUR. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.
*TAEG = taux annuel effectif global = taux d'intérêt débiteur fixe.

Taux de 2,99%. Exemple représentatif : pour un prêt vélo électrique de 3.000,00 EUR avec une durée de 30 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 103,85 EUR et le montant total à rembourser de 3.115,50 EUR.
Taux applicables au 06/06/2019 à titre indicatif. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.

Conditions : devis signé / facture. Calcul purement indicatif et non contraignant.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 50.000,00 EUR avec une durée de 120 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 3,49%, le taux débiteur annuel FIXE de 3,49%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.

Nature du prêt : Crédit Hypothécaire - Montant total du prêt : 140.000€ - Montant des mensualités : 745,69€ - TAUX ANNUEL EFFECTIF GLOBAL : 3,51% - Taux débiteur FIXE : 2,59% - Durée du prêt : 240 mois - Assurance solde restant dû : 243.93€/an - Assurance incendie : 289,06€ /an - Frais de dossier : 400€ - Frais d'expertise : 200€ - Frais d'hypothèque : 3498,00€ - Montant total tous frais compris : 192.015,89€.

Assurance solde restant dû payable annuellement sur 2/3 de la durée du crédit. Cette prime est indicative pour 100% de couverture pour une durée de 35 ans non fumeur - Assurance incendie : 289,06€ payable annuellement pendant toute la durée du crédit à la compagnie d'assurance de votre choix. Cette prime est indicative pour un bien standard, 2 façades, 8 pièces.

Uniquement à titre indicatif et sous réserve d'erreurs techniques.

Crédit hypothécaire : les effets de l’inflation sur vos projets immobiliers

By: web@justlikeu.be

Les établissements de crédit ou microfinances octroient des prêts à toutes personnes qui ont des projets solides comme construire ou acheter une maison. La diminution de la valeur monétaire change un peu la donne au niveau de l’échéance et du taux d’intérêt. Il est possible que ce dernier augmente si la valeur monétaire est en chute libre. Pour éviter ce genre de problème, il est conseillé de choisir le crédit hypothécaire comme moyen de financement de l’investissement immobilier. Les biens immobiliers sont les meilleures garanties contre l’inflation.

Comprendre l’inflation en quelques lignes

La guerre en Ukraine entraîne l’inflation en Belgique et dans de nombreux pays dans le monde. Ce phénomène est l’augmentation du prix de tous les produits qu’on consomme entre autres l’essence, les vêtements, les différents aliments… Il dure assez longtemps générant ainsi la perte de la valeur de la monnaie et des devises comme le dollar et l’euro. Ce genre de régression monétaire provoque en conséquence l’augmentation des prix et l’évolution des taux d’intérêt lorsqu’on prête auprès de l’organisme de crédit. La valeur des garanties sera réévaluée sauf pour les biens immobiliers comme les appartements, le terrain et les maisons.

Le contexte économique de l’inflation

L’inflation est un phénomène économique qui peut avoir plusieurs causes dont l’augmentation excessive de la masse monétaire, la hausse du prix des biens et matières premières d’importation et hausse des coûts de production. L’inflation est un fléau pour les détenteurs des valeurs monétaires concernées comme les banques ainsi que les emprunteurs. Ces institutions financières sont obligées d’augmenter leur taux de crédit immobilier. L’impact de l’inflation affecte les investisseurs et les promoteurs immobiliers qui veulent financer leur projet immobilier. Ils seront victimes d’illusion monétaire où la valeur réelle est nettement supérieure à la valeur nominale.

Un crédit hypothécaire comme moyen efficace par rapport à l’inflation

Une hypothèque ou un prêt hypothécaire est l’action de mettre sous garantie des biens immobiliers pour obtenir un crédit. La valeur des biens immobiliers suit un cours boursier et change selon l’augmentation ou la diminution de la valeur monétaire. C’est la raison pour laquelle on affirme que les biens immobiliers et l’or sont des biens à valeur sûre. Si on a un projet immobilier donc, une partie de la valeur des biens immobiliers suffit pour financer son programme. On peut le mettre sous garantie sans y ajouter quoi que ce soit. Un prêt hypothécaire est la meilleure solution pour un financement immobilier. Les garanties ne sont pas influencées par l’inflation. C’est aussi le cas sur les taux des crédits immobiliers à taux fixe.

Plusieurs établissements financiers octroient facilement des prêts immobiliers grâce à une solide garantie qui est l’hypothèque de bien immobilier. Une maison, un terrain et un appartement sont les meilleures garanties pour les banques et les institutions financières. Leurs valeurs sont sûres et évolutives selon le degré de l’inflation et le marché.

La situation du crédit hypothécaire à cause de l’inflation

Un crédit hypothécaire octroyé par les organismes de crédit évolue selon la situation économique mondiale. Le taux d’intérêt convenu change par rapport aux propositions de la banque et à la situation de l’inflation. Plus la valeur monétaire de l’euro est dévaluée plus le taux d’intérêt augmente ainsi que la valeur des biens mise sous garantie. C’est pour cette raison qu’un prêt hypothécaire est plus intéressant, car les terrains et les logements ne changent pas de valeur.

L’influence de l’inflation sur un prêt hypothécaire existant

L’inflation aura un impact direct sur le prêt à taux fixe. Ce dernier est un prêt stable et loyal, mais les échéances seront augmentées selon le degré de l’inflation. Lorsqu’on signe le terme du contrat d’une hypothèque au moment où le taux d’intérêt est extrêmement bas, on aura la chance d’économiser à long terme. En effet, on est nettement à l’abri des fluctuations du marché et l’inflation pendant la durée de l’échéance. Ce genre de modalité de prêt est plus avantageux dans un marché en constant changement.

Normalement, un prêt hypothécaire à un taux d’assurance régulier. Le montant de l’échéance augmente selon l’ampleur de l’inflation, mais le taux d’intérêt reste le même malgré l’inflation. Le prêt hypothécaire à taux fixes n’est pas à l’abri de l’inflation. Même si on le rembourse à une durée courte, on bénéficie d’un taux d’intérêt qui ne change pas, mais d’une échéance augmentée. Ce genre de prêt hypothécaire sera influencé par la régression de la valeur monétaire. La hausse du crédit pourra être colossale avec une maturité de plusieurs années d’échéance.

Un crédit hypothécaire à taux variable augmenté

La valeur de l’immobilier est influencé par l’inflation. Les taux d’intérêt sont variables par rapport au degré de dépréciation monétaire. Ce dernier change le taux d’intérêt, mais d’un montant de versement régulier et constant. Le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire peut être négocié et renégocier avant la date de l’échéance, mais lorsqu’on est victime d’une inflation, celui-ci tend à monter. Face à cette inflation, le débiteur peut rembourser la totalité de montant de prêt restant en un seul versement et permet d’éviter les intérêts à venir. C’est une balise contre l’inflation des prix. Ce prêt hypothécaire offre à l’établissement de crédit la possibilité de changer de modalité. A priori, un prêt hypothécaire à taux variable est adapté pour un prêt immobilier, car on peut le rembourser de manière flexible et sans pression. La durée de l’échéance est à court terme, mais elle offre beaucoup de temps au débiteur de régler ses dettes.

Astuces et conseils pour un crédit hypothécaire

Le crédit hypothécaire est limité par un législateur afin de régulariser le taux d’intérêt en cas d’inflation. Le problème est que plus la durée de remboursement est plus longue, plus le taux d’intérêt est élevé à cause du risque d’inflation. C’est pour cette raison qu’en période de taux bas, il est plus intéressant d’opter pour un prêt variable à court terme, car il offre des taux d’intérêt normalement inférieurs. On peut aussi opter pour un crédit hypothécaire long terme à taux d’intérêt fixe. On ne sera pas victime de l’influence d’une inflation sur le taux d’intérêt.

Par ailleurs, pour obtenir un meilleur taux hypothécaire, on peut opter pour une souscription de simulations en précisant l’apport personnel et la capacité de remboursement. Nous vous conseillons évidemment vivement de nous consulter avant toute prise de décision sur vos projets.

Related post