ATTENTION EMPRUNTER DE L'ARGENT COÛTE AUSSI DE L'ARGENT

* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 23.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 9,99%, le taux débiteur annuel FIXE de 9,99%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 30.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 2,75%, le taux débiteur annuel FIXE de 2,75%, la mensualité de 382,56 EUR et le montant total à rembourser de 32.975,04 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 16.000,00 EUR avec une durée de 60 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 4,39%, le taux débiteur annuel FIXE de 4,39%, la mensualité de 296,86 EUR et le montant total à rembourser de 17.811,60 EUR.
Exemple représentatif : pour un prêt à tempérament véhicule neuf ou d’occasion de moins de 3 ans de 10.001,00 EUR avec une durée de 60 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 179,48 EUR et le montant total à rembourser de 10.768,80 EUR. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.
*TAEG = taux annuel effectif global = taux d'intérêt débiteur fixe.

Taux de 2,99%. Exemple représentatif : pour un prêt vélo électrique de 3.000,00 EUR avec une durée de 30 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 103,85 EUR et le montant total à rembourser de 3.115,50 EUR.
Taux applicables au 06/06/2019 à titre indicatif. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.

Conditions : devis signé / facture. Calcul purement indicatif et non contraignant.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 50.000,00 EUR avec une durée de 120 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 3,49%, le taux débiteur annuel FIXE de 3,49%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.

Nature du prêt : Crédit Hypothécaire - Montant total du prêt : 140.000€ - Montant des mensualités : 745,69€ - TAUX ANNUEL EFFECTIF GLOBAL : 3,51% - Taux débiteur FIXE : 2,59% - Durée du prêt : 240 mois - Assurance solde restant dû : 243.93€/an - Assurance incendie : 289,06€ /an - Frais de dossier : 400€ - Frais d'expertise : 200€ - Frais d'hypothèque : 3498,00€ - Montant total tous frais compris : 192.015,89€.

Assurance solde restant dû payable annuellement sur 2/3 de la durée du crédit. Cette prime est indicative pour 100% de couverture pour une durée de 35 ans non fumeur - Assurance incendie : 289,06€ payable annuellement pendant toute la durée du crédit à la compagnie d'assurance de votre choix. Cette prime est indicative pour un bien standard, 2 façades, 8 pièces.

Uniquement à titre indicatif et sous réserve d'erreurs techniques.

Crise énergétique et crédit hypothécaire : comment s’en sortir ?

By: web@justlikeu.be

La Belgique est un pays européen connu pour son histoire, son architecture ancienne, son humour, sa bière et ses frite. Son histoire implique que de nombreux bâtiment sont ancien et donc très énergivores. Depuis quelques mois déjà, le pays a été touché par une vague de hausse des prix énergétiques et, par conséquent, de l’ immobilières. Cette pression financière impacte au quotidien chaque citoyens. Comment la Belgique va-t-elle s’en sortie face à cette crise énergétique? Quelles solutions ont été déployées pour pallier au problème ? Il s’agit là d’autant de questionnements auxquels nous répondrons dans les lignes à suivre.

Que savoir sur la crise énergétique ?

Aujourd’hui, les tarifs énergétiques et les prix des matières premières ont drastiquement augmenté. Cela a plongé les foyers dans une situation financière qui n’est pas très reluisante. Certains ménages n’hésitent pas à s’obtenir un crédit ou un nouveau prêt pour faire face à la hausse des prix.

Cela est tout à fait normal, car chaque mois, les fonds propres de ces derniers ne sont pas toujours suffisants. Pour éviter le surendettement de ces ménages, le secteur financier a décidé de prendre ses responsabilités. Il projette d’apporter une assistance maximale aux foyers les plus modestes et qui n’arrivent pas à s’en sortir face à la hausse des prix.

Engagement du secteur financier

Le secteur des finances prend l’engagement d’assister convenablement les particuliers en les accompagnant au cours de la hausse des prix. Afin d’y arriver, il a été prévu un report général en ce qui concerne les paiements des prêts hypothécaires ou crédits immobiliers. Une telle initiative se révèle être une excellente alternative pour permettre à la population de vivre dans les meilleures conditions pendant la hausse des taux.

D’après Alexander De Croo, une multitude de citoyens belges sont à la recherche de moyens convenables pour s’acquitter des factures énergétiques. Ici, il faut souligner que la suspension du remboursement des prêts octroyés par un établissement Bancaire. Grâce à cela, les Belges pourront respirer pourront, auront un peu de répit. Le Premier ministre souligne également que la hausse des prix que traverse la population nécessite que tout le monde fasse des efforts. Il a ajouté également que c’est la période au cours de laquelle le pays a grand besoin de l’aide des établissements bancaires.

D’après la Febelfin

Selon Johan Thijs, la majorité des banques belges apporte du soutien aux clients qui sont susceptibles de rencontrer des difficultés financières. Le président de febelfin poursuit en notifiant que le secteur financier est parvenu à mettre sur pied un ensemble de mesures dans un délai très court.

Il assure que tout sera mis en œuvre pour que ces dernières puissent être mises en application dès le premier octobre. En procédant de la sorte, la clientèle pourra se garantir un certain soulagement pendant une année. Par ailleurs, il a été demandé aux acteurs économiques du pays de procéder à un examen pour évaluer les aides pouvant être apportées en attendant la normalisation des prix de l’énergie.

Karel Baert n’a pas hésité à se prononcer sur la situation actuelle. Son discours est le suivant : « À l’approche de l’hiver et face à la flambée des prix de l’énergie, de nombreuses familles et entreprises sont confrontées à un avenir financier incertain. En tant que secteur financier, nous assumerons notre rôle sociétal de manière solidaire, comme nous l’avons fait pendant la crise du covid.

Nous tenons à apporter un maximum de soutien à celles et ceux qui se trouvent dans des difficultés particulières et contribuer ainsi à apporter une réponse aux conséquences de cette crise énergétique. A périodes exceptionnelles, efforts exceptionnels. Les mesures de soutien que nous présentons aujourd’hui bénéficieront à celles et ceux qui en ont le plus besoin. Les banques et tout leur personnel feront tout leur possible pour aider chaque client-e du mieux qu’ils peuvent ».

Que faut-il savoir sur le report de paiement pour les particuliers ?

Comme vu plus haut, le secteur financier désire venir en aide à la clientèle dont la situation personnelle est très précaire en raison de la crise énergétique. Les foyers durement touchés par cette hausse des prix et qui remplissent les conditions d’éligibilité peuvent obtenir une réduction du taux de crédit immobilier. Il leur est même possible d’introduire une requête de report de paiement de leur nouveau crédit immobilier.

La suspension du montant des mensualités permet au client de ne procéder à aucun remboursement du crédit pendant 12 mois. Cependant, les taux d’intérêt ou taux de prêt immobilier restent dus. Pour faire simple, le coût global du crédit immobilier pourra être remboursé pendant 12 mois de plus que prévu. Cette solution pour payer l’hypothèque incite les banques à ne facturer aucuns frais de dossier. De plus, rien n’est prélevé en guise de frais administratifs d’usage.

À qui est destiné ce privilège de prêteur de deniers ?

Le report de paiement des intérêts hypothécaires ou d’un crédit immobilier est principalement à destination des particuliers qui ont contracté un crédit immobilier pour leur lieu de résidence principale en Belgique. En termes plus clairs, la suspension du remboursement des dettes ne concerne aucunement une résidence secondaire.

Lors de l’introduction de la requête de report de paiement, le total des biens immobiliers présents sur les comptes à vue, les comptes d’épargne doivent être en dessous de 10.000€. Cela ne prend pas en compte l’épargne-pension. Pour bénéficier du report de paiement, l’emprunteur ne doit avoir aucun arriéré de paiement du crédit hypothécaire pour lequel il requiert un report. Enfin, le client se doit de détenir un plan de remboursement en cours d’application.

L’organisme financier aura besoin de quelques documents justificatifs afin d’enclencher la procédure. Il vous sera demandé une preuve du plan de remboursement ou encore la requête du plan auprès du fournisseur énergétique. L’emprunteur devra rédiger une déclaration sur l’honneur qui précise ses difficultés de paiement en raison de la hausse des prix énergétique. Il doit également figurer sur cette déclaration, le total de ses actifs immobiliers qui doivent être inférieur à 10.000€.

Il est donc autorisé d’enclencher le report de paiement à partir du 1er octobre 2022 jusqu’au 31 mars 2023. Notez que cette aide vaut uniquement pour les futurs remboursements de mensualité. Par conséquent, il se révèle primordial d’introduire votre demande à la banque dans les temps. Il vous faudra également prévoir une dizaine de jours pour le traitement de votre requête de report de paiement.

DLV assurances est bien évidemment là pour vous accompagner dans ces démarches, mais également pour réfléchir à d’autre solutions avec vous.

Related post