ATTENTION EMPRUNTER DE L'ARGENT COÛTE AUSSI DE L'ARGENT

* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 23.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 9,99%, le taux débiteur annuel FIXE de 9,99%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 30.000,00 EUR avec une durée de 84 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 2,75%, le taux débiteur annuel FIXE de 2,75%, la mensualité de 382,56 EUR et le montant total à rembourser de 32.975,04 EUR.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 16.000,00 EUR avec une durée de 60 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 4,39%, le taux débiteur annuel FIXE de 4,39%, la mensualité de 296,86 EUR et le montant total à rembourser de 17.811,60 EUR.
Exemple représentatif : pour un prêt à tempérament véhicule neuf ou d’occasion de moins de 3 ans de 10.001,00 EUR avec une durée de 60 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 179,48 EUR et le montant total à rembourser de 10.768,80 EUR. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.
*TAEG = taux annuel effectif global = taux d'intérêt débiteur fixe.

Taux de 2,99%. Exemple représentatif : pour un prêt vélo électrique de 3.000,00 EUR avec une durée de 30 mois, le taux annuel effectif global (TAEG) est de 2,99%, le taux débiteur annuel fixe de 2,99%, la mensualité de 103,85 EUR et le montant total à rembourser de 3.115,50 EUR.
Taux applicables au 06/06/2019 à titre indicatif. Sous réserve de modifications et/ou d’erreurs techniques.

Conditions : devis signé / facture. Calcul purement indicatif et non contraignant.
* EXEMPLE REPRÉSENTATIF : pour un prêt à tempérament de 50.000,00 EUR avec une durée de 120 mois, le TAEG (taux annuel effectif global) est de 3,49%, le taux débiteur annuel FIXE de 3,49%, la mensualité de 376,61 EUR et le montant total à rembourser de 31.635,24 EUR.

Nature du prêt : Crédit Hypothécaire - Montant total du prêt : 140.000€ - Montant des mensualités : 745,69€ - TAUX ANNUEL EFFECTIF GLOBAL : 3,51% - Taux débiteur FIXE : 2,59% - Durée du prêt : 240 mois - Assurance solde restant dû : 243.93€/an - Assurance incendie : 289,06€ /an - Frais de dossier : 400€ - Frais d'expertise : 200€ - Frais d'hypothèque : 3498,00€ - Montant total tous frais compris : 192.015,89€.

Assurance solde restant dû payable annuellement sur 2/3 de la durée du crédit. Cette prime est indicative pour 100% de couverture pour une durée de 35 ans non fumeur - Assurance incendie : 289,06€ payable annuellement pendant toute la durée du crédit à la compagnie d'assurance de votre choix. Cette prime est indicative pour un bien standard, 2 façades, 8 pièces.

Uniquement à titre indicatif et sous réserve d'erreurs techniques.

Financement immeuble de rapport : comment l’obtenir?

By: web@justlikeu.be

Investir dans l’immobilier peut s’avérer bénéfique pour de nombreuses raisons. Entre autres, en tant qu’investisseur, vous pourrez insérer un nouveau bien immobilier dans votre patrimoine. De plus, il est possible de profiter de plusieurs avantages fiscaux. Mais pour réussir à investir dans l’immobilier locatif et en tirer profit pleinement, encore faut-il trouver un financement. 

Comment obtenir un financement pour un immeuble de rapport ? Contrairement à ce qu’on peut croire, pour les personnes souhaitant investir dans l’immeuble de rapport, il existe plusieurs solutions. Nous vous proposons de les découvrir dans cet article. Nous verrons aussi les méthodes pour faire un bon calcul de rentabilité. Pour cela, nous prendrons un exemple. 

Qu’est-ce qu’un immeuble de rapport ? 

Faire un investissement dans l’immobilier locatif ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut prendre en compte plusieurs facteurs. En fait, il faut d’abord savoir ce qu’est un immeuble de rapport. 

Il s’agit d’un bâtiment qui abrite plusieurs logements neufs ou non qui sont loués à un ou plusieurs locataires. En contrepartie, le propriétaire perçoit des loyers. Ce type d’immeuble est considéré comme un placement immobilier pour le propriétaire. 

Diverses autres définitions existent pour désigner le concept de l’immeuble de rapport. Selon l’une d’elles, plus théorique, on parle d’immeuble de rapport lorsque les revenus locatifs non pondérés représentent plus de 25 % du total des revenus générés par le bailleur suite à la location de ses logements. 

Pourquoi investir dans un immeuble de rapport ? 

Lorsqu’ils souhaitent réaliser un investissement, de plus en plus de bailleurs se tournent vers les immeubles de rapport. Pourquoi ? C’est en raison de nombreux avantages dont bénéficie l’acquéreur du bien immobilier. Passons quelques-uns de ces avantages en revue. 

Possibilité de faire un emprunt élevé 

Pour investir dans l’immobilier, l’une des solutions les plus courantes consiste à conclure un emprunt auprès d’une institution financière. Dans le cas de l’immeuble de rapport, l’emprunteur peut obtenir un prêt immobilier pouvant dépasser le prix d’achat du bien. Tout dépendra des garanties qui seront mise en gage. Ce taux d’emprunt pourrait couvrir les frais de notaires pour peu qu’un bien en garantie supplémentaire soit apporté. Par ailleurs, pour les emprunteurs, il est indispensable que le montant du crédit immobilier ne dépasse pas 80 % du total des valeurs immobilières. 

Profiter d’une durée de remboursement souple 

Acheter un bien immobilier qui constitue un immeuble de rapport est aussi bénéfique, car la durée de remboursement est relativement souple. En fonction du prêt conclu pour l’investissement immobilier locatif, cette durée peut aller jusqu’à 25 ans. 

En dehors du remboursement, qui s’étend sur une longue période en fonction du taux de crédit, à la fin, l’acquéreur devient propriétaire du bien. Il peut dès lors jouir pleinement des avantages de la mise en location de son bien. Il peut ainsi préparer sa retraite dans les meilleures conditions. En outre, il peut se constituer un patrimoine immobilier conséquent. 

S’il est avantageux de réaliser un investissement immobilier en optant pour un immeuble de rapport, c’est également parce que les possibilités qui existent pour mener à bien le projet et obtenir un financement sont abondantes. 

Comment obtenir le financement d’un immeuble de rapport ? 

Habituellement, pour investir dans des biens immobiliers, l’emprunt hypothécaire classique constitue la solution à laquelle l’on pense en premier. Cependant, dans le cas de l’immeuble de rapport, elle n’est pas l’UNIQUE option. Au contraire, l’investisseur immobilier a plusieurs possibilités. 

Reprise du crédit logement existant 

Quoi de mieux que d’investir dans un logement avec un crédit logement existant ! Cette formule est l’une des plus utilisées par les investisseurs. Elle peut être mise en œuvre si vous disposez déjà d’un emprunt sur votre habitation principale qui est déjà remboursé en partie. Il est alors possible de demander une reprise de crédit. 

Cette méthode vous permettra d’investir, tout en faisant des économies sur les frais de notaires, l’enregistrement et l’hypothèque. Mais attention, ce ne seront pas les taux de crédit d’origine qui seront appliqués, mais ceux qui sont en vigueur au moment où vous demandez la reprise du crédit. 

Recourir à une assurance restant solde dû 

Pour l’achat immobilier d’un logement familial, la banque exige généralement que celui qui souhaite effectuer un investissement souscrive une assurance solde restant dû. Elle permet de rembourser le capital dû, même en cas de décès de l’emprunteur. Cette assurance est assortie d’une prime qui dépend de plusieurs éléments, dont l’âge et le profil de santé de l’emprunteur. 

Pour faire des investissements immobiliers en s’appuyant sur l’assurance restant solde dû, il y a une l’une des principales contrainte est l’âgé. En effet, si vous êtes âgé, la prime d’assurance sera considérable. Cette condition est souvent perçue comme un inconvénient. Même sans une assurance solde restant dû, la banque à toujours la possibilité, pour rembourser l’emprunt, de procéder à la revente de l’immeuble. Cette solution est envisagé en dernier recourt par l’établissement de crédit car cette alternative génère énormément de frais administratif. Une solution pourrait être de souscrire jeune à une assurance temporaire à capital constant afin de bénéficié d’une prime réduite et de couvrir tous les projets à financer d’une vie.

Comment calculer la rentabilité du projet de financement d’un immeuble de rapport ? 

Afin de rentabiliser son investissement dans l’immobilier, notamment avec un immeuble de rapport, un investisseur a la possibilité de solliciter une équipe de professionnels, comme DLV Assurances. L’avantage, c’est qu’en plus de diversifier son patrimoine, il peut booster ses chances de réaliser un bon investissement. En effet, le spécialiste connaît les conditions requises pour obtenir le prêt immobilier auprès d’une banque. Aussi, il permet au nouvel acquéreur de savoir si son projet est rentable ou non, à l’aide d’un simulateur. 

Mais comment le professionnel s’y prend-il pour effectuer ce calcul ? Pour le savoir, prenons un exemple concret avec M. Boulanger. Il souhaite devenir propriétaire ou investir en immobilier en optant pour un immeuble de rapport. À cet effet, il effectue des recherches et trouve un immeuble qui se compose de 4 appartements : 

  • Prix d’acquisition : 250 000 € ; 
  • Frais annexes (achat, notaire, crédit) : 32 963 € ; 
  • Fonds propres : 37 500 € ; 
  • Montant des loyers : 550 € ; 
  • Revenu locatif : 2 200 € (550 € x 4) ; 
  • Montant d’emprunt : 1 596,77 € (245 463 € sur 15 ans avec un taux de crédit de 2,2 %). 

Avec un tel taux de crédit, l’investissement est rentable pour M. Boulanger, car il peut réaliser un gain mensuel minimum de 604 € pendant 15 années. 

En conclusion, on retient qu’effectuer un investissement dans un immeuble de rapport permet de bénéficier d’une forte rentabilité et de plusieurs autres options. Par exemple, il est possible d’obtenir un crédit à un taux intéressant. Mais pour cela, l’idéal est de recourir à l’accompagnement des experts, comme ceux de DLV Assurances. Nous pouvons identifier les bonnes astuces pour réduire les frais de notaire. Aussi, nous vous assistons pour que l’investissement locatif soit bénéfique. 

Related post